Zum Inhalt springen
  • Travaux de maintenance

    Notre site est actuellement en maintenance. Nous serons de nouveau à votre entière disposition sous peu.

30.10.2020

Les supers pouvoirs de l‘avocat

AdobeStock_310843989_Avocado_kleiner.jpg

Le fruit-beurre

Ultra-populaire de nos jours, l‘avocat n’existait pas encore en Europe il y a 40 ans. Depuis, il est devenu un des aliments les plus tendances et s’invite régulièrement dans nos assiettes. Il est parfois rebaptisé « l’or vert », « beurre de la forêt » ou simplement « fruit-beurre ». En effet, sa chair tendre, verte et beurrée fond littéralement dans la bouche et, en raison de son goût relativement neutre et des nombreuses façons épicées et sucrées de le préparer, il est apprécié du plus grand nombre. Il ressemble et a le goût d’un légume, mais d’un point de vue botanique, il s’agit d’un fruit. On suppose qu’il existe environ 400 variétés d’avocats dans le monde, qui diffèrent grandement par leur forme et leur taille uniquement. Entre 200 g et 2 kg, tout est possible !Vous vous posez peut-être les questions suivantes : Pourquoi incorporer ce fruit miracle à votre menu ? Que prendre en compte lors de son achat ? Et pourquoi faut-il consommer l’or vert avec circonspection ? Nous allons tenter de vous éclairer sur le sujet.

L’avocat :

1.… est bon pour les muscles.

2.… peut faire baisser le taux de cholestérol.

3.… favorise le bon état de vos gencives.

4.… protège les cellules de votre corps contre les radicaux libres.

5.… a des bienfaits sur votre santé oculaire.

6.… renforce vos nerfs.

7.… n’a pas une bonne empreinte carbone. 

8.… ne fait pas l‘unanimité.

9.… est un délicieux DÉSASTRE environnemental !

Tout simplement bon pour la santé !

Si vous avez vraiment besoin de calmer vos nerfs, dégustez plutôt un avocat au lieu d’une tablette de chocolat. L’avocat renferme plein de nutriments et de propriétés. Il contient de la vitamine B et de la lécithine, parfaits pour le cerveau et les nerfs. En outre, 100 g d’avocat apportent environ 550 mg de potassium. Les muscles et les nerfs en particulier sont dépendants du potassium, car pour fonctionner correctement, nos cellules doivent être approvisionnées en potassium. Outre le potassium, la lécithine et la vitamine B, l’avocat fournit également d’autres nutriments importants, dont l’acide folique, la vitamine K et la vitamine E.En plus de ces nombreux nutriments, l’avocat fournit une grande quantité d’acides gras mono-insaturés. Ces acides gras sont essentiels pour lutter contre les inflammations et sont donc bons pour le cœur. Bien qu’il soit un aliment de base végétal, l’avocat est très riche en lipides et contient beaucoup de calories (138 kcal pour 100 g), mais sans ces matières grasses, l’avocat ne serait pas aussi sain. Premièrement, les acides gras insaturés sont excellents pour le système cardio-vasculaire, et deuxièmement l’enzyme lipase contenue dans les acides gras insaturés stimule même la combustion des graisses pendant la digestion. Par conséquent, la graisse de l’avocat n’est pas stockée et l’enzyme accélère même la dissolution de la graisse dans le corps. Donc, si vous renoncez à manger des avocats à cause de leur forte teneur en matières grasses, vous vous privez de ses bienfaits ! ;-)L’avocat accompagne également très bien les légumes. De nombreux légumes contiennent des nutriments liposolubles tels que la vitamine A, la vitamine E et la vitamine K. Mais votre corps ne pourra assimiler ces précieuses substances que si elles sont conjuguées à l’avocat. Les fruits et les légumes s’accordent donc à merveille dans une même assiette.:-)

Dur, puis trop mûr

Que ce soit sur les étals d’un marché, d’un magasin bio, d’un supermarché ou d’un magasin discount, vous pouvez trouver des avocats partout toute l’année. Le problème le plus courant qui se pose au consommateur est de le choisir à point. Malgré les étiquettes déclarant que l’avocat est « prêt à être consommé », comment être certain que l’avocat a réellement atteint un bon degré de maturité ? En effet, on ne peut le vérifier qu’une fois que le fruit est coupé. L’astuce est de s’intéresser au pédoncule. S’il se détache et qu’une belle chair verte apparaît, c’est signe de maturité et d’une chair savoureuse. Si vous découvrez des moisissures, nous vous déconseillons d’acheter l’avocat. Même si le pédoncule paraît normal, la chair peut vous surprendre avec des taches brunes. Ces taches indiquent que l’avocat est déjà en train de se gâter. Si au toucher, la peau s’enfonce facilement, c’est aussi le signe que le fruit est trop mûr. Tout comme les bananes et les pommes, les avocats continuent à mûrir une fois cueillis. Nous vous recommandons donc d’acheter un avocat assez ferme, puis de l’entreposer chez vous avec des pommes et des bananes pour qu’il arrive à maturité. Si jamais vous le placez au réfrigérateur, le processus de maturation sera arrêté. Par conséquent, conservez-le de préférence à température ambiante.

Conseils de préparation

Il faut systématiquement laver les avocats ! Avant de commencer à préparer votre avocat, il est impératif de le laver, car des pesticides peuvent adhérer à la peau et pénétrer dans la chair lorsque vous le coupez. Après avoir lavé votre avocat, vous pouvez le couper dans le sens de la longueur, comme d’habitude, et le couper autour du noyau. La chair peut maintenant être prélevée à la cuillère. Si vous n’avez besoin que d’une moitié d’avocat pour votre recette, vous pouvez conserver l’autre moitié avec son noyau. Il suffit de la badigeonner de jus de citron ou de citron vert. Le jus acide veille à ce que la chair du fruit vert ne noircisse pas. La chair fondante de l’avocat peut être facilement réduite en purée, écrasée à la fourchette ou simplement coupée en dés. Nature ou relevée, elle fait le bonheur de nos papilles : en salade, sur un toast, en dip avec des chips ou des bâtonnets de légumes ou même en sauce pour les pâtes. Mais attention ! Ne faites jamais trop chauffer l’avocat car il perdrait son délicieux arôme et deviendrait amer. Avec les pâtes, servez la sauce à l’avocat comme un pesto.Son impact environnementalL’avocat est originaire d’Amérique centrale, où il est cultivé et consommé depuis plus de 10 000 ans. De nos jours, sa culture s’étend à bien d’autres régions et pays comme le nord du Mexique, les États-Unis, Israël et l’Espagne. L’avocat doit donc parcourir une très longue distance avant de se retrouver sur nos étals. Qu’il vienne d’Israël, d’Espagne ou du Mexique, le chemin est long. On pourrait supposer que les avocats en provenance d’Espagne ou d’Israël aient un meilleur bilan carbone car le trajet de leur transport est plus court. Toutefois, ce n’est souvent pas le cas, car le transport en provenance d‘Israël et d’Espagne se fait généralement par avion, ce qui représente un bilan carbone plus mauvais que celui des porte-conteneurs réfrigérés, venant du Mexique, par exemple. Outre le problème de son transport énergivore, la culture de l’avocat nécessite une énorme quantité d’eau. Un kilogramme d’avocats nécessite jusqu’à 1 500 litres d’eau. Dans un État désertique comme Israël, cela signifie que les réserves d’eau potable doivent être utilisées pour la culture des avocats. Le manque d’eau potable et l’assèchement des lits des rivières sont des conséquences graves de sa culture.Comme la demande ne cesse d’augmenter, de nouvelles plantations sortent de terre, créant souvent une déforestation massive. La biodiversité naturelle se transforme alors en une monoculture, affectant la flore et la faune. De plus, qui dit monoculture, dit vulnérabilité aux parasites, ce qui conduit à l’utilisation de pesticides chimiques qui ne sont pas sans danger pour les humains et les animaux.Un dernier point ayant un impact négatif sur l’équilibre écologique de l’avocat est son degré de maturité. Pour que les avocats survivent à leur transport sans dommage, les fruits sont récoltés durs. Leur processus de maturation est ensuite soutenu artificiellement. À cette fin, les avocats récoltés précocement sont stockés dans d’immenses entrepôts climatisés. La climatisation permet aux avocats de mûrir rapidement, mais cela nécessite d’énormes quantités d’énergie.En résumé, le bilan écologique de l’avocat est très mauvais en raison des longues distances parcourues pour son transport, de sa consommation d’eau (potable) très élevée et de son mûrissage artificiel.Cela ne signifie pas pour autant que vous deviez renoncer complètement à la consommation de l’or vert, mais vous devez être attentif à certains critères.

Conseils les plus importants pour mieux consommer 

  • Manger de l’avocat tous les jours n’est pas forcément une bonne idée. Raisonnez vos achats !
  • Faites attention à son origine !
  • Recherchez les labels biologiques et équitables !
  • Évitez les avocats portant l’étiquette « prêt à consommer », car ils ont été mûris artificiellement.
  • Achetez plutôt des fruits et légumes régionaux plus souvent !
  • Si vous mangez de l’avocat plus rarement, vous l’apprécierez encore plus !
© NGV mbH, Photographie: TLC Fotostudio
Bonjour, c'est une recette CookingPilot!
Enregistrer la recette dans les favoris.
Recette de
Monsieur Cuisine
Nice cream au chocolat
MC connect
4 personnes
Facile
Prêt en: 8:05 Std.
Préparation: 5 Min.
Nice cream au chocolat
© NGV mbH, Photographie: TLC Fotostudio
Enregistrer la recette dans les favoris.
Recette de
Monsieur Cuisine
Burgers à l’avocat et aux pois chiches
MC plus
4 personnes
Moyen
Prêt en: 0:35 Std.
Préparation: 20 Min.
Burgers à l’avocat et aux pois chiches
© NGV mbH, Photographie: TLC Fotostudio
Bonjour, c'est une recette CookingPilot!
Enregistrer la recette dans les favoris.
Recette de
Monsieur Cuisine
Blinis à la crème d’avocat et feta
MC connect
25 morceaux
Facile
Prêt en: 0:25 Std.
Préparation: 10 Min.
Blinis à la crème d’avocat et feta
© NGV mbH, Photographie : TLC Fotostudio
Bonjour, c'est une recette CookingPilot!
Enregistrer la recette dans les favoris.
Recette de
Monsieur Cuisine
Pâte à tartiner à l’avocat
MC connect
4 personnes
Facile
Prêt en: 0:05 Std.
Préparation: 5 Min.
Pâte à tartiner à l’avocat